Le Mousso

"Au Le Mousso, on parle de gastronomie. Pour la pré-ouverture, nous avons eu « céleri » avec truite et du foin; « carottes » multiples aux textures différentes, avec épices et caillé de lait de chèvre; « giroles » avec pintades, gourganes et jus corsé; « poireaux » (un de nos préférés) avec moules légèrement frites, verjus et beurre de noisettes, « agneau » avec chiée d’herbes et cheddar de chèvre; « bœuf 72 h » sang et oignons (qu’il faisait au Contemporain — entendu à notre table « je n’ai jamais mangé un aussi bon bœuf de ma vie »); « petit lait » (un autre de nos préférés) avec oseille, pommes et poivre et finalement « prunes et herbes odorantes » chocolat et lait de bufflonne à tomber par terre. Pour ceux qui ne connaissent pas la cuisine d’Antonin, vous pouvez regarder son compte instagram Lemousso de près de 20 000 followers pour vous donner une idée." -Tastet, Sept. 2015
" There are tuiles, foams, slow-cooked meats, charred vegetables, and silky seafoods in Mousseau-Rivard’s diverse-texture-meets-funky-flavour lineup. It’s technique-heavy food that draws in the diner who isn’t allowed a word as to choice (allergies are tolerated, not substitutions). But dining at Le Mousso is less about an eating experience and more about an artistic experience. I loved the serenity of this dining room, the cool professionalism of the servers, the beautiful plate presentations, the perfect wine pairings and the obvious fun this chef has pulling it all together. Mousseau-Rivard’s cooking says, “trust me,” and if you do, you’re in for a treat. I can’t wait to see where his next menu will take us." Lesley Chesterman, Special Thanks to the Gazette, December 2015